de_palmasIl est des albums que l'on écoute de la piste 1 à la dernière sans jamais sauter une (piste). Ce fut pour moi le cas de l'album de Gérald de Palmas "Marcher dans le sable". Jean-Jacques Goldman (tu manques !) le remettait en selle avec j'en rêve encore. Le reste de l'album était tout aussi sublime, et le Gérald atteignait les sommets des hits. Que des succès.
Il est revenu l'an dernier avec un nouvel album : Un homme sans racine.  Il est des choses rares, c'est album en est une : un bijou. Elle danse seule  a lancé l'album sur les ondes et a posé doucement la sonorité Palmasienne. Des sons de guitares acoustiques et un picking tout en douceur, cela lui donne Plus d'importance. Gérald, tu as gagné ta place au paradis, encore une fois.

Je connais une fille hors norme, super belle et toujours en forme, une de celle que l'on voudrait pour la vie à ses côtés. Elle habite ici, oui chez moi ! Un petit bonheur d'enfant, c'est Dans la cour. Il a huit ans et il veut qu'elle l'aime...

Alors oui ! on peut faire deux excellents albums d'affilée. Vivement le prochain album. Ne dit-on pas jamais deux sans trois ?

Au fait, il existe une version acoustique de Sur la route (sur une réédition de son premier album) où Gérald chante et joue seul à la guitare acoustique. Petit plaisir entre amis, il y reprend aussi Black or White de Mickael Jackson. Un régal.

Je n'ai peur de rien dans mon rêve, tout va tellement bien dans mon rêve... Alors faites de beaux rêves.

Bonne nuit les petits...