boule_et_caillou003C'est dès aujourd'hui que vous pouvez vous procurer l'album de Boule et Caillou "Chansons Vaches". Mes fidéles lecteurs connaissent déjà Boule puisque cela fait un bail que je vous en parle.
Alors aujourd'hui, au Virgin de Toulouse, j'ai trouvé la précieuse galette tant attendue. Jolie pochette et tendre vache. La pochette, cartonnée, (je te rassure peut-être Boule) est plus sympa et originale que les 3/4 des CD que l'on peut acheter aujourd'hui.
Pourquoi cette précision sur la pochette me direz-vous ? Et bien tout simplement parce que dés que l'on retire la perle de son écrin (oui, car cet album est une perle)on peut de suite lire un mot d'humeur de l'auteur sur l'autoproduction. Car cet album est autoproduit. C'est un peu Sansous et Goliath, mais je peux vous dire que le produit (comme ils disent) est de belle facture : les textes sont justes et la musique idéalement posée sur ces mots (à moins que ce ne soit l'inverse). Bref, un joli coup de Boule à ces producteurs qui oublient que les décideurs sont ceux qui achétent les disques.
Des textes engagés avec ce brin d'humour si caractéristique que j'ai personnellement rarement entendu. Peut-être chez Brassens (dont vous ne manquerez pas de trouver une parenté artistique sur Quel sot métier et bien d'autres chansons). 13 chansons à vous mettre sous la dent et parce que c'est vous, une quatorzième cachée. Un album qui commence par une histoire de fric et qui finit par une histoire de Freaks.
Alors empressez-vous d'acheter cet album (il ne vous ruinera pas) et vous entretiendrez l'envie et le talent qui bout à l'intérieur de cet artiste généreux (n'était-il pas solidaire à Greenpeace pour les 20 ans de Tchernobyl ?), et si votre disquaire n'a pas cet album, dites lui qu'il fait un sot métier.

Merci Boule. Et comme tu dis dans Trifouilly les oies que tu ne connais pas Toulouse, je te ferai visiter quand tu y passeras et quant à Maubeuge, j'ai bien quelques amis qui se chargeront bien de t'y accompagner.

Bonne nuit les petits...