Aujourd'hui, 21 mars 2007, c'est le printemps. Alors pour moi qui ai un juke box dans la tête, des mélodies me viennent à l'esprit. Tout d'abord, la chanson à laquelle j'ai emprunté le titre de ce billet : c'est l'printemps. Le grand Pierre Perret y dresse un portrait de la saison des amours assez osé. Ensuite, il revient à ma mémoire des souvenirs familiers : le printemps est arrivé dans notre maison. Qui s'y colle ? Michel Fugain dont il faut signaler la sortie du nouvel album il y a trois semaines : Bravo & Merci. Il vaut le détour à la fois par la plume des auteurs que par l'interprétation du chanteur. La môme aussi a interprété le printemps, mais elle c'était pour dire ; Y'a pas d'printemps. Mais si on regarde la météo pour cette première journée, je pense qu'elle avait raison, la môme. Et Claude François ? Lui aussi a chanté le printemps, et pour lui, y'a le printemps qui chante. Et qui d'autre ? Léo Ferré, qui sait nous montrer la voie. J'aurai aussi pu dire que je lui avait volé son titre pour mon billet. C'est l'printemps est moins chaud que celui de Pierre Perret, mais plus ancien. Serait-ce une preuve de plus du déréglement climatique ? Toujours est-il que les filles sont jolies Dés que le printemps revient, et qu'il est de plus en plus difficile de laisser Hugues Aufray. N'empêche que depuis qu'il est mort le poête, les cerisiers sont blancs, les oiseaux sont contents, revoilà le printemps.

Bonne nuit les petits...