Lorsque j'étais jeune, c'est à dire au siècle dernier, il y avait une chanson que j'appréciais particulièrement et avec laquelle j'ai appris à jouer de la guitare. C'est vrai que lorsque l'on est passionné, comme moi de chanson française, la guitare est un instrument pratique... On peut s'accompagner et la transporter partout (chose moins évidente pour le piano).
Aujourd'hui, cette chanson me revient à l'esprit et je l'ai eu en tête toute la journée.

"Passent les jours et les semaines, y'a qu'le décors qui évolue,
La mentalité est la même, tous des tocards, tous des faux-culs"

"La France est un pays de flics, à tous les coins d'rue y'en a cent....",

Et même s'il n'est pas de bonne augure de reparler du cinquième mois de l'année, Renaud écrivait en 1975 : "Ils se souviennent au mois de mai, d'un sang qui coula rouge et noir,
D'une révolution manquée qui faillit renverser l'histoire,
J'me souviens surtout d'ces moutons, effrayés par la liberté
S'en allant voter par millions pour l'ordre et la sécurité"

Cette chanson c'est Hexagone et elle est d'actualité aujourd'hui. Et parce que vous le valez bien, la voici.

Bonne nuit les petits...