voulzy001A l'heure où certains se suivent en roulant au pas sur l'autoroute du soleil, après un accident, un objet sur la voie de gauche, un panneaux "attention travaux !", d'autres font des travaux et rêvent d'être dans une file de voitures en roulant au pas, arpès un accident, un objet sur la voie de gauche, un panneaux "attention travaux". Tout ça parce que ce sont les vacances.
On entend la mer (non pas celle de Charles Trenet, la vraie !), on attend la mer, on sent le sel, l'iode, les algues séchées qui dégagent une forte odeur de ....pourri....Mais le pourri en vacances, ça sent bon.
Gérard Lenormand (non pas le Gérard qui habite en Normandie, Lenormand c'est en un mot, c'est son nom !), chantait vive les vacances, d'autres Vacances j'oublie tout, d'autres (bienvenue au club !) écoutent des tubes inoubliables : Darladirladada, les sunlights des tropiques, l'été indien...

Bref, l'été amène son lot de vielleries que l'on essaye de dépoussiérer. C'est ce que fait Laurent VOULZY avec sa septième vague. Vous savez ? La septième vague c'est celle qui est plus forte que les autres. Trop fort le Laurent. Alors qu'en est-il ?

Il rafraîchit plus qu'il ne dépoussière et sa guitare nous donne une vision nouvelle des certaines chansons. Ainsi, nous sommes matraqués à la radio avec Derniers baisers (Chanson reprise par C. Jérôme il y a quelques années), que le Lolo nous retravaille à la gratte. J'ai aimé the 59th street bridge song (you know it's "feelin'groovy" of Simon and Gardfunkel), juste pour le duo avec alain souchon. Pour le reste, Laurent VOULZY a senti le bon coup marketing puisque sa compil est au top des ventes mais elle ne restera pas au top de mes compils. Ça sent l'arnaque...Pour moi, le meilleur de Laurent Voulzy est de Laurent Voulzy. Je vous parlerai un de ces jours d'une fille d'avril (j'en ai deux à la maison), et de caché derrière.
En bricolant, tout à l'heure, j'ai réécouté La vie Théodore du frère Souchon (Cf billet du 31 juillet 2006) : Y'a pas photos.

Allez Lolo, bonnes vacances tout de même, travaille un peu pour nous concocter un album du même acabit que la fille d'avril. Tiens, je vais me réécouter un petit Rockollection pour la route.

Bonne nuit les petits...